Espace client -

Connexion
Entrainement
Entrainement
Blogue
Blogue
Trouver un gym
MON NAUTILUS PLUS
EN
EN
Nutrition
Entrainement
Cours
Abonnements
Blogue NOUVELLES TRANSFORMATIONS Repas et collations Zéro Diète PROMOTIONS À PROPOS ÉQUIPE CARRIÈRES CONTACTEZ-NOUS
Services offerts Produits Zéro Diète Retour
COURS DE GROUPE Entraînement supervisé Retour
BOOMERANG ® À LA CARTE Corporatif Retour

Prenez Rendez-vous

Voici comment votre corps réagit à une diète low-carb

diete low-carb

Depuis plusieurs années déjà, les diètes faibles en glucides (ou low-carb) sont en vogue comme méthode rapide de perte de poids, la diète cétogène (kéto) étant la plus récente. Curieux de connaître les changements corporels lors de ces types de régimes? Voici tout ce que vous devez savoir.

  1. Moins de calories ingérées = perte de poids

Le principe directeur de toute perte de poids, qu’elle soit drastique ou plus progressive, est un déficit en calories. Au final, peu importe le nutriment que vous restreignez (glucides, gras, protéines ou une combinaison), c’est la différence entre le total des calories ingérées et les calories dépensées qui compte. On appelle cela la balance énergétique.

Dans une diète faible en glucides, ce sont évidemment les glucides qui sont coupés de votre alimentation. S’il n’y a pas une augmentation proportionnelle des protéines et des gras, le corps se retrouve en déficit calorique et puisera dans ses réserves (les muscles ou le tissu adipeux) pour obtenir les calories dont il a besoin.

  1. La cétose s’installe

Les glucides sont la source principale d’énergie des cellules corporelles, incluant le cerveau et les muscles. Lorsque le corps reçoit des glucides en-deçà de ses besoins (par exemple durant un jeûne ou une diète très faible en glucides), il puise dans ses réserves de glycogène dans les muscles et dans le foie.

Une fois ces réserves court-terme épuisées, une voie alternative de production d’énergie se met en branle. Le foie utilise (oxyde) les acides gras pour en extraire l’énergie, ce qui produit un déchet nommé corps cétonique. Passé une certaine concentration de corps cétoniques dans le sang, le corps est en cétose (d’où l’appellation diète cétogène). La cétose semble diminuer l’appétit [1] via la modification d’hormones régulant l’appétit, ce qui peut être avantageux lors d’un processus de perte de poids.

Par contre, puisque les muscles tirent moins efficacement l’énergie des gras comparativement aux glucides, il semblerait qu’une alimentation très faible en glucides (induisant une cétose) diminue les performances physiques et augmente la fatigue et la perception d’effort [2]. Considérant que l’entraînement est une composante clé à une perte de poids et est essentielle pour limiter la perte de masse musculaire, les diètes très faibles en glucides ne sont pas vos alliées au gym.

  1. Les anciennes habitudes reprendront le dessus éventuellement

Comme tout changement drastique à son alimentation, la diète faible en glucides est presque impossible à maintenir toute sa vie. Si votre diète vous interdit des groupes alimentaires que vous aviez l’habitude de manger auparavant (pensons aux féculents ou aux desserts), vous aurez sans doute des envies d’en manger à nouveau, que ce soit après une semaine ou après 3 mois.

Au final, il est largement démontré que les régimes intensifs (peu importe lesquels) ne fonctionnement pas au long-terme : la grande majorité des gens reprennent leurs habitudes alimentaires et finissent par reprendre le poids perdu (sinon plus).

Au final, la formule gagnante pour perdre du poids est de modifier son alimentation de façon à ce que ces nouvelles habitudes puissent être maintenues tout le reste de la vie. On parle alors d’un mode de vie sain plutôt qu’un sacrifice court-terme.

Vous avez aimé cet article? Voyez aussi :

 

  1. Sumithran, P., et al., Ketosis and appetite-mediating nutrients and hormones after weight loss. Eur J Clin Nutr, 2013. 67(7): p. 759-64.
  2. White, A.M., et al., Blood ketones are directly related to fatigue and perceived effort during exercise in overweight adults adhering to low-carbohydrate diets for weight loss: a pilot study. J Am Diet Assoc, 2007. 107(10): p. 1792-6.

Auteur
Julie Brousseau

Passionnée de santé et d’environnement depuis son enfance, Julie a découvert une passion pour la nutrition lorsqu’elle improvisait des modifications santé à des recettes de muffins. Maintenant diplômée de l’Université de Montréal et nutritionniste chez Nautilus Plus depuis décembre 2016, Julie transmet son savoir et sa passion pour la cuisine saine à ses clients et ses collègues, de même que par l’entremise de son blogue personnel. En plus d’utiliser sa créativité en cuisine, Julie développe son côté artiste au travers de son expérience d’interprétation et de chorégraphie en danse contemporaine compétitive. Elle est la première à affirmer que se garder en forme et bien manger devrait se faire par plaisir et non par corvée! Julie Brousseau, Dt.P.


Voici comment votre corps réagit à une diète low-carb est un billet publié par Je me prends en main. Je me prends en main est un blogue qui vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Copyright © Je me prends en main 2018

Je me prends en main -Blogue