UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Mesures COVID-19 EN
Me connecter
Icone utilisateur
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU

Comment favoriser la bonne humeur par l’alimentation?

Question mark made of peas on a white plate

Voici 7 conseils d’une nutritionniste pour favoriser la bonne humeur par l’alimentation .

Consommez peu de produits transformés

Une alimentation variée à base de produits non transformés et contenant de bons gras, comme la diète méditerranéenne pourrait contribuer à réduire les symptômes de dépression. Cette diète est composée de fruits et légumes, de grains entiers, de poissons, d’huile d’olive et de noix. De plus, elle contient peu de viande rouge et de produits transformés. À l’opposé, une alimentation riche en produits transformés jouerait négativement sur l’humeur. De plus, certaines composantes des aliments transformés, comme les émulsifiants, seraient néfastes pour le microbiote, tandis qu’une saine alimentation, riche en fibres et en polyphénols, semble avoir un effet bénéfique important sur celui-ci.

Consommez des poissons gras deux à trois fois par semaine

Une alimentation riche en oméga-3 d’origine marine serait bénéfique pour la santé des personnes souffrant de dépression. Ainsi, consommer de 2 à 3 repas de poisson gras par semaine pourrait réduire les symptômes de la dépression. On peut aussi intégrer quotidiennement des sources végétales d’oméga-3, comme les graines de lin moulues, les graines de chia, le soya et les noix de Grenoble, à votre alimentation puisqu’ils sont bénéfiques pour votre santé globale.

Privilégiez les sources de glucides non raffinés

Notre cerveau a besoin d’un apport constant en glucides pour fonctionner, car il n’en garde pas en réserve. Ainsi, privilégiez les aliments riches en glucides complexes, comme les produits céréaliers à grains entiers, puisqu’ils renferment des fibres. Puisqu’elles nécessitent plus de temps à être digérées, les fibres procurent un sentiment de plénitude plus long. On évite donc la panne d’énergie qui nous rend irritables, fatigués, léthargiques… Outre les produits de grains entiers, on retrouve des glucides complexes dans les légumes riches en glucides, comme la patate douce, les fruits et les légumineuses.

Maintenez de bons apports en vitamine D

De plus en plus d’études suggèrent une corrélation entre la dépression et le taux sanguin de vitamine D. Le soleil est notre source principale de vitamine D, mais notre latitude ne permet pas au corps d’en fabriquer entre octobre et mars. On peut donc favoriser les aliments riches en vitamine D : poissons gras, jaune d’œuf, produits alimentaires enrichis en vitamine D, comme le lait ou les boissons végétales enrichies. Bien souvent, il est difficile d’en consommer suffisamment, un supplément de vitamine D peut donc être pertinent.

Ne sautez pas de repas et buvez régulièrement

Sauter un repas ou ne pas manger suffisamment diminue le taux de sucre dans le sang et peut entraîner de l’irritabilité, des changements d’humeur et une baisse d’énergie. Ainsi, lorsque le taux de sucre dans le sang diminue, l’humeur en fait souvent autant. De plus, plusieurs études suggèrent qu’un petit-déjeuner riche en protéines et en fibres aide à améliorer l’humeur. Ainsi, il peut être favorable de manger toutes les trois heures et de privilégier une combinaison de glucides complexes et de protéines à chaque prise alimentaire.

Enfin, selon certaines études, même une légère déshydratation a une influence négative sur l’humeur. Buvez donc tout au long de votre journée pour rester hydraté et de bonne humeur.

Savourez les aliments

Pensez aussi à comment vous manger! Prendre le temps de savourer de vrais repas et manger en bonne compagnie le plus souvent possible permet d’apprécier la vie en générale. L’alimentation devrait être un plaisir, une pause, un moment pour soi. Si l’on mange avec des distractions, on perd le plaisir alimentaire et l’on n’est pas à l’écoute de nos signaux de faim et de satiété. De plus, en mangeant vite, on augmente aussi notre taux d’anxiété.

Limitez la caféine et l’alcool

Le café, le thé, certaines boissons gazeuses comme le Pepsi, le Coke et les boissons énergisantes contiennent de la caféine. Lorsqu’elle est consommée en excès, elle a tendance à augmenter le niveau de stress et d’anxiété et à causer la déshydratation. De son côté, l’alcool déshydrate et nous rend plus vulnérable au stress et aux sautes d’humeur. De plus, il nuit à la qualité du sommeil.

Auteur
Marie-Christine Morin

Détentrice d'un baccalauréat en nutrition de l'Université de Montréal, Marie-Christine est nutritionniste chez Nautilus Plus depuis 2015. Son intérêt pour la nutrition a débuté suite à une période difficile où elle a décidé de prendre soin de sa santé et de son bien-être global. Ainsi est née une véritable passion pour tout ce qui entoure les saines habitudes de vie : alimentation, gestion du stress, bien-être mental, activité physique... Son objectif est d'aider ses clients à adopter de saines habitudes de vie et de trouver un équilibre qui leur convient. Elle utilise beaucoup d'aspects de la psychologie dans ses interventions afin de motiver les gens, de même que l'alimentation consciente. Mère de deux enfants, elle s'intéresse à tout ce qui touche l'alimentation chez les enfants, au développement d'une saine image corporelle et d'une saine relation avec la nourriture. Elle s'entraîne régulièrement dans la succursale Nautilus Plus où elle travaille, que ce soit en musculation ou en entraînement de type Cross Fit et est aussi une adepte de yoga. Marie-Christine Morin, Dt.P.


Comment favoriser la bonne humeur par l'alimentation? est un billet publié par Je me prends en main. Je me prends en main est un blogue qui vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Copyright © Je me prends en main 2017

Je me prends en main -Blogue