UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Mesures COVID-19 EN
Me connecter
Icone utilisateur
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU

Prenez Rendez-vous

3 astuces anti-culpabilité pour la cabane à sucre

cabane a sucre

Le temps des sucres bat son plein : prévoyez-vous prendre un bon repas traditionnel à la cabane à sucre? Si oui, laissez-nous vous guider à travers ce paradis de l’érable. N’ayez pas peur de ruiner votre ligne : voici 3 astuces qui vous aideront à profiter de ce repas entre amis et famille, sans se sentir coupable!

  1. Ce n’est pas nécessaire de goûter à tout

Les repas de cabane à sucre ont souvent une grande variété d’aliments. La variété est parfois si grande que manger quelques bouchées de tous les choix devient excessif pour certains. Pour ne pas sortir de table inconfortablement plein, prévoyez d’avance de ne prendre seulement les aliments qui vous attirent réellement. Si, par exemple, le petit pain en entrée ou l’omelette soufflée ne vous inspire pas, vous n’avez même pas besoin d’y goûter! Gardez votre appétit pour les aliments réellement désirés, et vous risquez de manger à votre faim sans atteindre le trop-plein.

Une autre stratégie intéressante est de manger seulement les aliments exclusifs à la cabane à sucre, que vous mangerez très rarement (même jamais) le reste de l’année. Dans cette optique, on oublie le bacon, le jambon, les crêpes. On mise plutôt sur les oreilles de crisse, les œufs dans le sirop d’érable, la soupe aux pois et la tire sur neige.

Peu importe la stratégie choisie, le repas risque fort d’être plus riche qu’un dîner habituel. En revanche,  vous aurez diminué la quantité totale de nourriture consommée en étant plus sélectif dans ce qui entre dans votre corps.

  1. Faire soi-même un repas style cabane à sucre, à la maison

Vous aimez cuisiner? Vous n’aimez pas l’énorme gaspillage alimentaire causé par les cabanes à sucre à volonté? Ou bien, vous avez certaines restrictions alimentaires?

Vous avez désormais une occasion en or de demander à votre grand-mère sa recette de fèves au lard et de tarte au sirop d’érable (ou de consulter Ricardo, c’est votre choix!). En faisant votre propre menu de cabane à sucre, vous aurez tout le contrôle sur ce qui arrive sur votre table. Vous pourrez alors limiter le nombre de plats gras et salés, et miser un peu plus sur les fruits et légumes (sans perdre l’âme de la cabane à sucre, bien sûr!)

Voici une idée de menu équilibré qui peut facilement être personnalisé :

  • Entrée : potage à la courge et au sirop d’érable, ou soupe aux pois
  • Mets principaux : jambon glacé à l’érable, fèves au lard, chou-fleur et pommes de terre rôtis au four
  • Dessert : un dessert de votre choix sucré au sirop d’érable (gâteau, tarte, pouding chômeur) et de la tire d’érable maison (https://www.ricardocuisine.com/recettes/6154-tire-d-erable )
  1. Se rappeler qu’un tel repas n’arrive qu’une fois par année

Ce n’est pas en mangeant à la cabane à sucre une fois par année que vous ruinerez vos efforts de bien manger! Rappelez-vous que pour prendre une livre de poids corporel, il faut manger 3500 kcal de plus que ce que l’on brûle. On l’admet, les aliments de la cabane à sucre sont généralement gras et salés, et la présence de fruits, légumes et produits céréaliers à grains entiers est faible ou nulle. Par contre, ce qui compte le plus dans un mode de vie sain, ce sont les habitudes alimentaires habituelles. C’est normal de ne pas être parfait 100% du temps!

D’ailleurs, il est très sain de manger occasionnellement des aliments pour des raisons autres que la santé. Dans un repas de cabane à sucre, le rôle des aliments est de se rappeler notre culture traditionnelle et de profiter d’une réunion avec nos proches. Le contenu calorique devient alors beaucoup moins primordial, non?

Si vous avez besoin d’aide pour gérer de la culpabilité alimentaire lors des repas spéciaux comme la cabane à sucre, n’hésitez surtout pas à prendre rendez-vous avec un(e) nutritionniste de la succursale Nautilus Plus la plus près de chez vous. Nous nous ferons un plaisir de vous guider dans votre démarche!

Vous avez aimé cet article? Voyez aussi d’autres astuces pour gérer sa dent sucrée à la cabane à sucre et 5 raisons d’aimer notre sirop d’érable. Et vous, avez-vous des astuces pour mieux manger à la cabane à sucre?

Auteur
Julie Brousseau

Passionnée de santé et d’environnement depuis son enfance, Julie a découvert une passion pour la nutrition lorsqu’elle improvisait des modifications santé à des recettes de muffins. Maintenant diplômée de l’Université de Montréal et nutritionniste chez Nautilus Plus depuis décembre 2016, Julie transmet son savoir et sa passion pour la cuisine saine à ses clients et ses collègues, de même que par l’entremise de son blogue personnel. En plus d’utiliser sa créativité en cuisine, Julie développe son côté artiste au travers de son expérience d’interprétation et de chorégraphie en danse contemporaine compétitive. Elle est la première à affirmer que se garder en forme et bien manger devrait se faire par plaisir et non par corvée! Julie Brousseau, Dt.P.


3 astuces anti-culpabilité pour la cabane à sucre est un billet publié par Je me prends en main. Je me prends en main est un blogue qui vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Copyright © Je me prends en main 2018

Je me prends en main -Blogue