Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Mesures COVID-19 EN
Me connecter
Icone utilisateur
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU

Les édulcorants artificiels: oui ou non?

Artificial sweeteners

Tout le monde est au courant : le sucre n’est pas très bénéfique pour la santé. Que les rumeurs de toxicité du sucre raffiné soient vraies ou pas, on ne peut nier que le sucre est une source de calories rapidement assimilées. Considérant que la population est de plus en plus obèse ou en surpoids, limiter les calories quotidiennes en soustrayant les sucres ajoutés est une option tentante pour contrôler le poids. Par contre, pour plusieurs parmi nous, retirer tout court le sucre est une tâche si difficile que nous le remplaçons par un substitut de sucre. Est-ce que troquer la boisson gazeuse pour une version diète devient une solution efficace? Peut-être pas…

Qu’est-ce qu’un édulcorant artificiel?

Les édulcorants artificiels sont des substances synthétisées en laboratoire et dont leur pouvoir sucrant est de 25 à 600 fois plus élevée que celui du sucre de table[i]. Par conséquent, une minime quantité de ces substituts de sucre sont nécessaires pour imiter le goût sucré de divers aliments, et donc les calories associées sont négligeables.

Les produits contenant communément des substituts de sucre sont les boissons gazeuses diètes, yogourts aromatisés faibles en calories, bonbons et desserts « sans sucre », et gommes à mâcher. Leur présence est confirmée dans la liste des ingrédients : les édulcorants artificiels les plus communs sont l’acésulfame-potassium, l’aspartame et le sucralose. À noter : il existe d’autres catégories de substituts de sucre, comme les sucres-alcools (xylitol, sorbitol, et autres) et les extraits de végétaux (le stévia entre autres). Leurs effets ne sont peut-être pas les mêmes : peu d’études ont été faites à leur sujet concernant le poids.

Un aliment sans calories peut-il vraiment faire engraisser?

La réponse courte est : peut-être! La littérature scientifique est mitigée à ce sujet.rat

D’un côté, quelques études ont été effectuées chez des personnes en surpoids et étant suivis par des professionnels de la santé pour un programme de perte de poids, qui ont l’habitude de consommer des boissons sucrées de façon quotidienne[ii] [iii]. Le groupe devant substituer les boissons sucrées par des équivalents contenant des édulcorants artificiels avait un meilleur résultat de perte de poids que le groupe devant éliminer les boissons sucrées tout court. Dans cette optique court-terme, les édulcorants artificiels permettent de ne pas trop bousculer les habitudes : les autres modifications à leur alimentation (du genre manger plus de légumes, faire de l’activité physique) sont donc peut-être plus faciles à suivre.

D’un autre côté, lorsque les scientifiques se penchent sur comment les édulcorants artificiels affectent les fonctions du corps, des résultats surprenants ressortent. Chez des rats exposés aux édulcorants artificiels dans leur eau sur de longues périodes, leur habileté à adapter les calories qu’ils mangent selon les aliments offerts est significativement moins aiguisée[iv], menant à un gain de poids. Le raisonnement, simplifié, est le suivant : lorsque la langue détecte la saveur sucrée, tout le corps se prépare à recevoir des calories sous forme de sucre. Par contre, en consommant des édulcorants artificiels, le corps ne reçoit pas les calories pour lesquelles il s’est préparé.

À court-terme, le cerveau va donc réclamer le sucre auquel il s’attend et donc nous aurons tendance à avoir des envies de sucre même si l’on a consommé des édulcorants artificiels. Voilà ce qu’on appelle entretenir le goût du sucre.

À long-terme, si le corps reçoit constamment un goût sucré sans calories associées, il perdra sa capacité innée d’adapter son alimentation selon les calories qu’il dépense[v]. Du moins, cela semble être le cas chez les rats.

Quoi faire avec tout cela?

En bref, si vous buvez quotidiennement plusieurs boissons gazeuses régulières, une façon facile de favoriser une perte de poids est de les remplacer par des boissons gazeuses diètes. Par contre, l’idéal serait de simplement diminuer son apport en sucres raffinés, sans les remplacer par des édulcorants artificiels. De cette façon, nous réapprenons à nos papilles gustatives à se contenter d’aliments peu sucrés, sans consommer des substances dont les effets sont peu connus à ce jour.

Si vous désirez davantage d’informations sur le sucre, les édulcorants artificiels ou comment en diminuer leur consommation, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec une nutritionniste du Nautilus Plus.

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi :

[i] Bellisle, F. and A. Drewnowski (2007). “Intense sweeteners, energy intake and the control of body weight.” Eur J Clin Nutr 61(6): 691-700.

[ii] Tate, D. F., et al. (2012). “Replacing caloric beverages with water or diet beverages for weight loss in adults: main results of the Choose Healthy Options Consciously Everyday (CHOICE) randomized clinical trial.” Am J Clin Nutr 95(3): 555-563

[iii] Peters, J. C., et al. (2014). “The effects of water and non-nutritive sweetened beverages on weight loss during a 12-week weight loss treatment program.” Obesity (Silver Spring) 22(6): 1415-1421

[iv] Davidson, T. L., et al. (2011). “Intake of high-intensity sweeteners alters the ability of sweet taste to signal caloric consequences: implications for the learned control of energy and body weight regulation.” Q J Exp Psychol (Hove) 64(7): 1430-1441.

[v] Swithers, S. E., et al. (2009). “General and persistent effects of high-intensity sweeteners on body weight gain and caloric compensation in rats.” Behav Neurosci 123(4): 772-780.

Auteur
Julie Brousseau

Passionnée de santé et d’environnement depuis son enfance, Julie a découvert une passion pour la nutrition lorsqu’elle improvisait des modifications santé à des recettes de muffins. Maintenant diplômée de l’Université de Montréal et nutritionniste chez Nautilus Plus depuis décembre 2016, Julie transmet son savoir et sa passion pour la cuisine saine à ses clients et ses collègues, de même que par l’entremise de son blogue personnel. En plus d’utiliser sa créativité en cuisine, Julie développe son côté artiste au travers de son expérience d’interprétation et de chorégraphie en danse contemporaine compétitive. Elle est la première à affirmer que se garder en forme et bien manger devrait se faire par plaisir et non par corvée! Julie Brousseau, Dt.P.


Les édulcorants artificiels: oui ou non? is a post from I'm taking charge. I'm taking charge is a blog that aims to help people in their journey to fitness through articles on training, nutrition, motivation, exercise and healthy recipes.
Copyright © I'm taking charge 2017

Je me prends en main -Blogue