Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Mesures COVID-19 EN
Me connecter
Icone utilisateur
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU

Les chaînes de sushis : une solution santé?

sushi shop

Vous êtes pris au dépourvu et vous devez trouver un repas à l’extérieur en peu de temps? Les chaînes de restauration rapide sont ce qui vous vient en tête. Par contre, vous voulez manger santé, donc vous vous dirigez vers le Sushi Shop (ou autre chaîne similaire) et attrapez un combo 16 morceaux à emporter. Est-ce réellement un bon choix? Nos nutritionnistes ont analysé les valeurs nutritives des repas chez Sushi Shop pour vous guider à faire de meilleurs choix.

La question qui tue : combien de sushis?

Règle générale, les différentes variétés de sushis peuvent être comptées comme des féculents selon leur contenu en riz. (Excepté les sashimis bien sûr, qui ne sont que du poisson cru). Voici combien de morceaux de chaque type équivalent à 1 portion de féculent (20 g de glucides), en gardant en tête qu’un repas devrait en contenir 2 portions :

Type de sushi Nombre de morceaux équivalant à 1 portion de féculent
Nigiri 2,5
Hosomaki (petit) 6
Maki (moyen) 5 à 6
Sumomaki (gros) 3 à 4

Donc, pour qu’un repas de sushis contienne une quantité modérée de féculent (et donc de calories), il ne faudrait pas manger plus de 12 morceaux au maximum (moins que cela si vous choisissez les nigiri ou les sumomaki). Pour une assiette plus généreuse et nutritive, choisissez des makis contenant beaucoup de légumes et du poisson non-transformé.

Les rouleaux contenant du fromage à la crème, de la chapelure tempura ou une sauce crémeuse ont un contenu plus élevé en gras : il vaut mieux les limiter autant que possible. Et évidemment, on oublie les items frits (les sushis comme le Dragon eye, les sushis pizza, les éléments tempura) : ils contiennent eux aussi une quantité de gras trop importante pour être considérés comme des choix sains.

Les entrées

Si vous avez l’impression qu’un petit plateau de 12 sushis ne comblera pas votre faim, vous avez probablement raison! Cette quantité de sushi offre environ la moitié des protéines  nécessaires dans un repas (tout dépendant du type de sushi choisi). Aussi, la quantité de légumes dans les rouleaux n’est pas tout à fait suffisante si l’on vise. Par conséquent, pensez à ajouter une entrée combinant des légumes et une source de protéines. Le trio de salade d’algues (wakame), salade de calmar et fèves edamame est intéressant : il fournit 8g de protéines et très peu de gras (quoique la quantité de sodium est un peu plus élevée qu’on ne le souhaiterait). Une autre option pour combler l’assiette en protéines et en légumes est d’ajouter quelques sashimis et de compléter avec une entrée de salade verte.

Les soupes elles, sont malheureusement très salées et sont plutôt une source additionnelle de féculents (via leurs nouilles) : elles ne sont donc pas un complément santé à un repas de sushis.

En parlant de sodium…

Surveillez la quantité de sauce soya que vous consommerez avec vos sushis! La petite barquette jetable de sauce soya contient 720 mg de sodium : lorsqu’on l’additionne au sodium contenu dans les sushis eux-mêmes, on atteint facilement la moitié de l’apport maximal toléré dans une journée complète! Un truc : on trempe le morceau de sushi en diagonale dans la sauce soya, pour que seulement un coin du sushi absorbe de la sauce. Alternativement, pour donner plus de goût à vos sushis, sautez la sauce soya et utilisez le wasabi à la place : grâce à son goût piquant ultra-prononcé, on en utilise si peu que la quantité de sodium est négligeable!

Et les autres repas chez Sushi Shop?

Outre les sushis, la chaîne offre quelques repas complets qui sont en vogue de nos jours. Faisons un tour d’horizon.

Les sushis burrito et les bols poké sont assez similaires côté valeurs nutritives. Contenant un peu moins que 3 portions de féculents, leur contenu en riz est un peu plus élevé qu’on ne le souhaiterait idéalement. Choisissez donc le riz brun afin d’avoir une quantité de fibres intéressante. De plus, les sauces qu’ils contiennent contribuent à rendre ces plats assez salés : demandez moins de sauce si possible. Au final, si l’on compare le burrito ou le bol poké à un combo 12 morceaux + trio de salades, ils sont assez similaires.

Les soupes ramen, elles, se distinguent par leur contenu particulièrement élevé en sodium : la tonkotsu dépasse les 1200 mg de sodium alors que la miso dépasse les 2200 mg. Considérant que le maximum journalier en sodium est de 2300 mg, la soupe ramen n’est pas du tout un choix santé.

Pour en savoir plus

Sur le site Web de Sushi Shop, il se trouve un document détaillant les valeurs nutritives de tous leurs produits. C’est d’ailleurs en se fiant à ces valeurs que cet article a été rédigé.

Pour d’autres conseils sur la restauration rapide, voyez nos articles précédents portant sur :

Auteur
Julie Brousseau

Passionnée de santé et d’environnement depuis son enfance, Julie a découvert une passion pour la nutrition lorsqu’elle improvisait des modifications santé à des recettes de muffins. Maintenant diplômée de l’Université de Montréal et nutritionniste chez Nautilus Plus depuis décembre 2016, Julie transmet son savoir et sa passion pour la cuisine saine à ses clients et ses collègues, de même que par l’entremise de son blogue personnel. En plus d’utiliser sa créativité en cuisine, Julie développe son côté artiste au travers de son expérience d’interprétation et de chorégraphie en danse contemporaine compétitive. Elle est la première à affirmer que se garder en forme et bien manger devrait se faire par plaisir et non par corvée! Julie Brousseau, Dt.P.


Les chaînes de sushis : une solution santé? is a post from I'm taking charge. I'm taking charge is a blog that aims to help people in their journey to fitness through articles on training, nutrition, motivation, exercise and healthy recipes.
Copyright © I'm taking charge 2017

Je me prends en main -Blogue