Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Me connecter EN
Services aux entreprises
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU

LE BLOGUE Nautilus Plus

Menu blogue

La science derrière l’ alcool en 5 questions

20 octobre 2017 - Par Julie Brousseau

Temps de lecture 5 minutes

Vous connaissez bien les effets immédiats de l’alcool sur votre corps. Mais à part cela, que connaissez-vous réellement sur les propriétés et le fonctionnement de l’alcool? On répond à vos questions! Qui sait, vous pourriez utiliser vos nouvelles connaissances pour impressionner vos amis lors de votre prochaine soirée.

L’alcool, c’est quoi au juste?

C’est une question de vocabulaire. Dans le langage populaire, le mot alcool réfère aux différentes boissons alcoolisées (vin, bière, spiritueux, etc.), comme c’est le cas avec la Société des Alcools du Québec (SAQ). Par contre, alcool peut également référer à une famille de molécules dont le groupe fonctionnel est –OH : c’est-à-dire qu’une chaîne plus ou moins longue d’atomes de carbone est coiffée d’un atome d’oxygène et d’hydrogène. Le type d’alcool retrouvé dans les boissons alcoolisées est l’alcool éthylique ou éthanol : cet alcool précis a une chaîne de 2 atomes de carbone. À noter : les autres alcools (le méthanol et le butanol, par exemple) ne sont pas comestibles!

Comment l’alcool est-il fabriqué?

L’alcool est un produit de fermentation. Sous l’action de levures, des molécules de glucose (sucre) sont transformées en éthanol et en gaz carbonique (un gaz qui, lorsque contenu à l’intérieur du liquide, forme l’effervescence ou les bulles pétillantes). Ce qui distingue les différents alcools est la source de glucose qu’utiliseront les levures. Le vin est produit à base de raisins, la bière à base de blé, la vodka à base de pommes de terre, la tequila à base d’agave, le rhum à base de canne à sucre, etc.

boire

Que veut dire le % d’alcool sur les étiquettes?

L’éthanol pur est un liquide. Par contre, toute boisson alcoolisée contient une certaine quantité d’éthanol. Le pourcentage d’alcool (ou d’éthanol) d’une boisson est donc le nombre de millilitres d’éthanol pur contenu dans 100 mL de la boisson. Prenons par exemple 2 consommations standard, la bière et les spiritueux. Pour obtenir 18 mL d’éthanol pur (l’équivalent d’une consommation), il faut 360 mL de bière à 5% d’alcool. Dans le cas des spiritueux comme la vodka, qui est généralement à 40% d’alcool, il faut seulement 45 mL pour obtenir les mêmes 18 mL d’éthanol. (Hé oui, on se remémore nos leçons de mathématiques du secondaire!)

Lisez bien les étiquettes : certaines marques de boissons alcoolisées sont plus concentrées! Notamment, certaines bières fortes sont aussi alcoolisées que certains vins plus légers (autour de 9% d’alcool).

D’où viennent les calories dans l’alcool?

Les boissons alcoolisées ont 2 sources de calories : l’éthanol et les glucides. Les glucides incluent les jus et les sucres ajoutés dans les boissons mélangées, ainsi que les résidus de glucides non-fermentés (plus ou moins importants selon la variété). Règle générale, les spiritueux contiennent très peu de résidus de glucides, alors que le vin et la bière en contiennent davantage, encore plus chez les variétés qui goûtent plus sucré. Les glucides fournissent 4 Calories par gramme. L’éthanol, quant à lui, fournit 7 Calories par gramme : presque le double!

vin

On compte habituellement 100 à 200 Calories par consommation standard : voyez cette infographie pour des chiffres plus détaillés. Le mot-clé est consommation standard : les bars ont tendance à offrir des formats beaucoup plus généreux (pensez à la pinte de bière ou au cocktail en pot Mason), auquel cas vous pouvez facilement doubler les chiffres!

Devrais-je éviter l’alcool?

Sans aller dans les détails, une consommation excessive d’alcool a plusieurs conséquences négatives à long-terme. (On sait bien qu’être alcoolique n’est pas bon pour la santé!) Alors, que penser des soirées bien arrosées occasionnelles? Pour ceux désirant surveiller leur poids, il est mieux de les limiter autant que possible. Lorsqu’on accumule les consommations lors d’une soirée tardive, avec les collations de fin de soirée qui les accompagnent souvent, on peut facilement se retrouver avec un surplus de 1500 Calories. Adieu aux efforts faits durant la semaine pour manger sainement!

Et le verre de vin au souper, lui? Il est bien moins dangereux de boire une bouteille de vin au rythme d’un verre par jour pendant 6 jours que de la boire au complet en une soirée. Il y a même possibilité d’en voir certains bienfaits, notamment au niveau de la santé cardiovasculaire.

Somme toute, si le contenu calorique de l’alcool n’est pas problématique pour vous, il est possible de se fier à la règle 2-3-4-0. Les femmes ne prennent pas plus de 2 consommations par jour (ou 3 lors d’occasions spéciales), les hommes pas plus de 3 (ou 4 lors d’occasions spéciales), avec une journée d’abstinence totale (0) par semaine.

La science derrière l’ alcool en 5 questions est un billet publié par Nautilus Plus. Le blogue Nautilus Plus vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Tous droits réservés © Nautilus Plus 2017

Une séance avec une nutritionniste vous aidera à progresser!

Définissons ensemble vos objectifs nutritionnels et obtenez les conseils d’un expert!

Prendre rendez-vous avec une nutritionniste

Articles de la même catégorie

Peut-on prévenir le diabète par l’alimentation ?

Comment réduire le coût de votre panier d’épicerie?

Lutte contre la désinformation en nutrition

Les coupe-faim : bons ou pas?

Incription à l'infolettre

INFOLETTRE

Icon emplacement

RÉSEAU DE GYMS AU QUÉBEC

TROUVER UN GYM
Icon entrainement

PASSEZ NOUS VOIR

DEMANDER MON ESSAI GRATUIT