Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Mesures COVID-19 EN
Me connecter
Icone utilisateur
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU

Comment arrêter de manger ses émotions?

Êtes-vous quelqu’un que l’on qualifie de mangeur émotionel? Vous dirigez-vous vers le garde-manger lorsque vous êtes contrarié, triste ou heureux? Il se peut également que vous n’ayez pas conscience d’être quelqu’un qui compense ses émotions avec la nourriture.

Afin de vous connaître et de vous comprendre davantage, analysez les raisons qui vous poussent à manger. Chaque fois que vous portez un aliment à votre bouche, arrêtez-vous : «Pourquoi est-ce que je mange?». S’agit-il d’une vraie faim (gargouillis, sensation de creux, baisse d’énergie)? S’agit-il d’une faim conditionnée (par exemple, vous mangez puisqu’il est midi)? Ou s’agit-il d’une faim psychologique (vous avez envie de manger, mais n’avez pas nécessairement faim)?

Si vous remarquez que la faim psychologique vous travaille souvent, il sera donc intéressant de se pencher sur les raisons pour lesquelles cette faim se manifeste.

Deux types d’émotions nous pousseraient à manger sans sensation de faim : les émotions de cœur, ainsi que les émotions de tête.

Émotions de cœur
Ennui, solitude, tristesse, fatigue, besoin d’attention, d’affection ou d’amour, voici le type d’émotions qu’on appelle ‘de cœur’. Ce genre d’émotions nous pousserait à rechercher des aliments de texture moelleuse, crémeuse, de type réconfortant. Comme si notre cerveau souhaitait combler ce vide à l’aide de nourriture. Les aliments recherchés ressembleraient, entre autres, à du chocolat, de la crème glacée, des pâtes ou de la pizza.

Émotions de tête
Colère, stress et frustration sont quelques-unes des émotions de tête typiques et nous pousseraient à manger dans un but de défoulement, comme si on cherchait à «mordre» quelque chose dans notre vie. Les aliments recherchés seraient donc texturés ou croquants, et la personne serait prête à faire une commission exprès pour se procurer les dit aliments. Par exemple, mélange du randonneur, croustilles, biscuits ou céréales seraient favorisés.

Que faire?
Lorsque vous avez identifié la raison vous poussant à manger, essayez de vous raisonner. Couchez vos pensées sur papier au besoin, afin de les canaliser.

Faites-vous une liste d’activités agréables, comme la lecture, prendre un bain ou un passe-temps que vous appréciez. Si vous souffrez de solitude, considérez vous inscrire à des activités avec le centre de loisirs de votre municipalité, ou appelez un proche. Si vous avez besoin de défoulement, considérez aller évacuer vos émotions négatives au gym, ou en prenant une bonne marche.

Pour approfondir le sujet davantage, je vous suggère de lire le livre Life is Hard, Food is Easy: The 5-Step Plan to Overcome Emotional Eating and Lose Weight on Any Diet, de Linda Spangle, duquel je me suis inspirée pour écrire le présent article!

Par Marilyne Petitclerc

Auteur
Marilyne Petitclerc

Détentrice d’un baccalauréat en nutrition de l’Université Laval, Marilyne est nutritionniste chez Nautilus Plus depuis 2010. Passionnée de saine alimentation et de nutrition sportive, elle anime également des ateliers culinaires et des conférences. Marilyne utilise beaucoup l’approche de l’alimentation instinctive et le modèle de l’alimentation méditerranéenne avec ses clients. De plus, elle a participé à des formations sur l’alimentation vivante avec l’Institut Hippocrates. Maryline a participé au demi-marathon des Deux-Rives de Québec en 2010 et 2012 et a pris part au super défi des escaliers de Québec en juin 2012. Elle fait également partie d’une ligue d’Ultimate Frisbee, en plus de s’entraîner régulièrement dans la succursale Nautilus Plus où elle travaille.


Comment arrêter de manger ses émotions? is a post from I'm taking charge. I'm taking charge is a blog that aims to help people in their journey to fitness through articles on training, nutrition, motivation, exercise and healthy recipes.
Copyright © I'm taking charge 2013

Je me prends en main -Blogue