Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Mesures COVID-19 EN
Me connecter
Icone utilisateur
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU

Troubles alimentaires : le reflet d’un mal-être sous-estimé

troubles-alimentaires-hyperphagie-boulimie

Les troubles de comportements alimentaires (TCA) ont connu une forte progression avec l’arrivée de la COVID-19.  Que ce soit par l’augmentation du nombre d’heures devant les écrans, la diminution d’activités sportives, la perte de routine, l’isolement ou la proximité du frigo, ces facteurs ont augmenté l’anxiété et par le fait même rendu la gestion de l’alimentation encore plus difficile. Le sentiment de perte de contrôle sur presque tous les aspects de la vie était tel qu’il ne restait plus que le contrôle du poids et des choix alimentaires… La boîte de Pandore était donc grande ouverte pour le développement de troubles alimentaires!

Qu’est-ce qu’un trouble alimentaire?

Selon l’Association des médecins psychiatres du Québec : les troubles alimentaires sont des maladies mentales où les attitudes face à son corps, son poids et la nourriture sont perturbées.[1] Les comportements de la personne atteinte indiqueront plus précisément de quels troubles elle souffre.

« Il ne faut pas que je mange ça, sinon je n’ai pas de contrôle. », « J’évite d’en acheter, car je ne suis pas capable de me retenir », « Quand je commence à manger des croustilles, je n’ai pas de fond! », « J’ai triché, tant qu’à y être je vais me gâter en fin de semaine et lundi, je vais me reprendre et faire plus attention ». Si ce sont des pensées familières, vous souffrez peut-être d’un trouble alimentaire. Allons tout d’abord les distinguer.

Des maladies qui minent le quotidien[2]

Le DMS-5* reconnaît trois troubles alimentaires distincts soit l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie boulimique.  Bien que tous ces troubles soient le reflet d’une profonde détresse et d’une préoccupation intense à l’égard du poids, de l’image corporelle et des choix alimentaires, chacune de ces maladies comporte leurs particularités.

*Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux

L’anorexie

Tout d’abord, l’anorexie[3] se définit par des restrictions alimentaires importantes conduisant à un poids insuffisant, une peur intense de prendre du poids, en plus d’une distorsion importante de l’image corporelle. Concrètement, la personne souffrant d’anorexie se perçoit grosse alors que son faible poids augmente ses risques de santé. Saviez-vous que l’anorexie est la première cause de décès en psychiatrie?

La boulimie

Quant à la boulimie[4], elle se caractérise par des crises hyperphagiques et des phases de purgation. Lors des crises hyperphagiques, la personne consomme une quantité impressionnante de nourriture, ce qui la rend physiquement malade. Puis, elle angoisse à l’idée de prendre du poids. Après quoi, elle se purge d’une ou de plusieurs façons :

  • en se faisant vomir;
  • se privant de nourriture;
  • en se livrant à un exercice physique excessif;
  • en prenant un laxatif ou un diurétique.

L’hyperphagie boulimique: le trouble alimentaire le moins connu, mais le plus répandu

C’est le plus récent trouble alimentaire reconnu par le DMS-5. Sa prévalence serait à près de 50% chez les candidats en attente d’une chirurgie bariatrique et à près de 30% chez les personnes en surpoids ou en obésité. [5]

L’hyperphagie boulimique se caractérise par des pertes de contrôle alimentaires, durant une très courte période, c’est-à-dire moins de deux heures. Ces crises se présentent au moins une fois par semaine, et ce, depuis au moins trois mois.  La personne atteinte de cette condition mange jusqu’à se sentir inconfortablement pleine. Toutefois, à l’inverse de la personne boulimique, aucune purgation ne sera utilisée par la suite. Par contre, une grande détresse psychologique suivra ces crises, et ce, pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours.

Les troubles alimentaires non spécifiques (tcns)[6]

Au-delà de ces conditions médicales, il y a aussi tous ces individus qui ont des habitudes et des comportements alimentaires malsains, voire dangereux, mais qui ne répondent pas aux critères diagnostiques des TCAs. Ainsi, ces personnes souffrent également en silence sans avoir recours à des services adaptés. 

Parce que Nautilus Plus a à cœur la santé physique et mentale des Québécois, nous sommes heureux de vous annoncer la venue d’un tout nouveau webinaire nutritionnel. Ce dernier sera destiné aux personnes atteintes d’hyperphagie boulimique et de troubles alimentaires apparentés. Si vous souffrez en silence ou si vous voulez mieux comprendre et aider un de vos proches vivant cette réalité, ne tardez pas et cliquez ici.

Vous préférez vous adresser à une de nos nutritionnistes en privé? Prenez rendez-vous avec l’une de nos professionnelles. Elles ont été formées afin de bien accompagner les personnes souffrant de troubles alimentaires dans une approche sans jugement et de bienveillance.


Auteur
Véronique Plante

Nutritionniste-diététiste chez Nautilus Plus et graduée depuis 2006, Véronique a une expérience diversifiée en pratique privée. Reconnue pour sa capacité de vulgariser la science de la nutrition, elle accompagne sa clientèle sans jugement et avec écoute vers l’atteinte de leurs objectifs santé et ce, en toute simplicité. Ses champs d’intérêt en nutrition sont le diabète, les maladies cardiovasculaires et la gestion du poids.


Troubles alimentaires : le reflet d’un mal-être sous-estimé is a post from I'm taking charge. I'm taking charge is a blog that aims to help people in their journey to fitness through articles on training, nutrition, motivation, exercise and healthy recipes.
Copyright © I'm taking charge 2021

Je me prends en main -Blogue