Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Me connecter EN
Services aux entreprises
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU
LE BLOGUE Nautilus Plus
Menu blogue

Se peser ou ne pas se peser?

26 juin 2015 - Par Karine Larose, M.Sc.

Temps de lecture 3 minutes

En processus de perte de poids, le pèse-personne est souvent l’outil maison que l’on utilise pour évaluer la « qualité » de notre démarche.

On accorde une importance si grande au chiffre qu’il affiche, que ce dernier vient même dicter notre niveau de motivation à poursuivre nos efforts pour adopter de saines habitudes alimentaires et d’exercice. « Quoi? Après m’être entraînée comme une folle cette semaine et avoir mangé de façon remarquable, je n’ai rien perdu?!?!… Eh bien ce soir je mange une poutine et je laisse tomber l’entraînement »! Reconnaissez-vous cette petite voix intérieure?

Chose certaine, bien que je ne sois pas une adepte de la balance, elle demeure un outil de contrôle. Encore faut-il savoir bien s’en servir et comprendre ce qu’elle donne vraiment comme information.

Quand se peser? D’abord, pesez-vous une fois par semaine tout au plus. Embarquez TOUJOURS sur le même pèse-personne, vous pourrez ainsi mieux comparer la variation de vos pesées d’une semaine à l’autre. Pesez-vous la même journée chaque semaine et après une vidange organique complète, idéalement le matin au lever.

Comment interpréter le chiffre sur le pèse-personne? Ce chiffre vous donne une mesure estimée de votre poids total et ne distingue donc pas la quantité de gras, d’eau ou de muscles. Comme ces composantes peuvent varier individuellement à la hausse et à la baisse selon les habitudes adoptées, le statu quo du chiffre peut donner l’impression que vos efforts sont en vain, alors qu’au fond, votre composition corporelle (moins de gras, plus de muscles, plus d’eau) a changé. Pour une évaluation plus précise, utilisez différentes mesures dont les circonférences, la somme des plis cutanés et l’évaluation de la composition corporelle par bio-impédance.

À retenir!

Le pèse-personne ne doit pas être votre seul outil de mesure (et de motivation) pour évaluer vos progrès. Même si le chiffre affiché n’est pas celui souhaité, gardez en tête que votre santé bénéficiera toujours des choix sains que vous ferez. Alors, n’adoptez pas de saines habitudes simplement pour voir votre chiffre magique s’afficher sur le pèse-personne, faites-le d’abord et avant tout pour vous, et soyez fière de chaque choix santé effectué!

Par Karine Larose

Se peser ou ne pas se peser? est un billet publié par Nautilus Plus. Le blogue Nautilus Plus vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Tous droits réservés © Nautilus Plus 2015

Mieux manger et s’informer grâce au blogue Nautilus Plus!

Recevez les articles de nos experts en plus de nos recettes santé.

M'abonner au blogue

Articles de la même catégorie

C’est quoi « bien manger » selon une nutritionniste?

Alexandre Despatie : un ambassadeur en parfaite cohérence avec les valeurs de Nautilus Plus!

Démystifier le cross-training

Peut-on développer sa masse musculaire en étant végétarien?

Incription à l'infolettre

INFOLETTRE

Icon emplacement

RÉSEAU DE GYMS AU QUÉBEC

TROUVER UN GYM
Icon entrainement

PASSEZ NOUS VOIR

DEMANDER MON ESSAI GRATUIT