Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Me connecter EN
Services aux entreprises
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU

LE BLOGUE Nautilus Plus

Menu blogue

Le palmarès des viandes, volailles, poissons et fruits de mer

14 juin 2012 - Par Nautilus Plus

Temps de lecture 3 minutes

Comme beaucoup de gens, vous êtes probablement inondés d’information à propos des sources de protéines animales. Faut-il éviter le poisson puisqu’il contient du mercure? Peut-on manger de la viande rouge tous les jours? Remettons les pendules à l’heure et distinguons ensemble les meilleurs choix de viandes, volailles, poissons et fruits de mer des pires!

Viandes

Il est vrai qu’une forte consommation de viande rouge peut être néfaste pour la santé. Idéalement, limitez-vous à trois portions de 85 g (3 oz) par semaine de bœuf, de veau, d’agneau, de porc, de lapin, de cheval, d’abats, de canard et d’oie. Lors de ces trois repas ou moins de viande rouge, privilégiez celles qui sont moins grasses :

  • Choisissez des coupes de bœuf plus maigres : la noix de ronde, l’intérieur de ronde, la pointe et le haut de surlonge, le contre-filet, le flanc, la côte croisée et la ronde. Préférez également le bœuf haché maigre ou extra-maigre. Quant au veau, il contient moins de 7,5 % de gras, peu importe la coupe, ce qui fait de lui un bon choix !
  • Avis aux amateurs de chasse : les animaux sauvages tels que le bison, le caribou et le sanglier sont de bons choix de viandes maigres qui ajouteront de la saveur à vos mets !
  • Méconnues et encore peu cuisinées, les viandes de cheval et de lapin constituent également d’excellentes alternatives de par leurs faibles teneurs en lipides et en acides gras saturés.

Viandes transformées

Par viandes transformées, on entend les viandes fumées, séchées, salées ou celles qui contiennent des agents de conservation comme le jambon, le bacon, le salami ou les saucisses. Limitez-les au maximum, car en plus de contenir beaucoup de matières grasses et de sel, elles renferment souvent des nitrites qui sont reconnus pour être cancérigènes.

Volailles

Non seulement le poulet, la dinde et le dindon sans la peau sont d’excellentes sources de protéines, mais ils sont aussi faibles en lipides et en gras saturés. D’un autre côté, l’oie et le canard font partie de la catégorie des viandes rouges : il faut donc en consommer en quantité modérée.

Poissons

On devrait manger un minimum de 150 g de poisson cuit par semaine, soit deux portions de 75 g (2½ oz). Priorisez les poissons gras comme le hareng, le saumon, le maquereau, l’omble, les sardines et la truite, car ils contiennent de bonnes quantités d’oméga-3 qui aideront à garder votre cœur en santé ! Toutefois, veillez à ne pas consommer plus de 150 g par semaine (ou environ deux repas) de certaines espèces de poissons, telles que le thon frais ou congelé, le requin ou l’espadon, puisqu’ils contiennent davantage de mercure. Notez bien que vous n’avez pas à limiter votre consommation de thon en conserve, car celui-ci, contrairement au thon frais ou congelé, contient une concentration plus faible en mercure.

Fruits de mer

Les mollusques, crustacés et coquillages sont riches en protéines, contiennent peu de gras et se mélangent facilement à plein de recettes : pizza, gratin, pâtes, salades, etc. Vous avez avantage à les intégrer à votre alimentation !

Le palmarès des viandes, volailles, poissons et fruits de mer est un billet publié par Nautilus Plus. Le blogue Nautilus Plus vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Tous droits réservés © Nautilus Plus 2012

Une séance avec une nutritionniste vous aidera à progresser!

Définissons ensemble vos objectifs nutritionnels et obtenez les conseils d’un expert!

Prendre rendez-vous avec une nutritionniste

Articles de la même catégorie

Peut-on prévenir le diabète par l’alimentation ?

Comment réduire le coût de votre panier d’épicerie?

Lutte contre la désinformation en nutrition

Les coupe-faim : bons ou pas?

Incription à l'infolettre

INFOLETTRE

Icon emplacement

RÉSEAU DE GYMS AU QUÉBEC

TROUVER UN GYM
Icon entrainement

PASSEZ NOUS VOIR

DEMANDER MON ESSAI GRATUIT