Trouver un gym Promotions Services aux entreprises EN
Programmes
Me connecter
Icone utilisateur
Essai gratuit
M’ABONNER EN LIGNE
Icone abonnement
MENU

Prenez Rendez-vous

Le maintien, c’est un combat de tous les jours !

article_karine-fr-

Dans un de mes récents billets, je vous ai parlé de l’importance de planifier la phase de maintien suite à une démarche de perte de poids. Je vous ai offert 5 conseils pour éviter de reprendre le poids perdu. Plusieurs d’entre vous m’ont confié que cette phase est effectivement difficile. Alors qui de mieux placé pour en parler qu’une personne qui a perdu 30 livres* et qui maintient son nouveau poids depuis maintenant 3 ans ?

On peut parfois avoir l’impression qu’on n’a pas le profil pour réussir. Qu’on sera toujours gros. Que les chances ne sont tout simplement pas de notre côté. Qu’on n’est juste pas fait pour avoir une meilleure qualité de vie. Eh bien, détrompez-vous !

Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un ex-candidat du Défi Je me prends en main qui, au départ, ne présentait pas les caractéristiques « favorables » à la réussite d’un défi de cette ampleur (diabète, haute pression, cholestérol, surpoids, sédentarité, etc.). Trois ans plus tard, Jean-Philippe Pelletier, qu’on a surnommé affectueusement « le déchainé », maintient ses bonnes habitudes et son poids. Il dit avoir enfin confiance en lui et s’aimer plus que jamais. Comment réussit-il à maintenir son nouveau poids ? Voici son témoignage et ses trucs qui, j’en suis certaine, sauront vous inspirer !

 

J’ai lancé une bouteille à la mer

Je ne pensais jamais être pris (pour le défi). Je manquais de confiance en moi, mais j’étais tanné ! J’ai tellement souffert de complexes, car j’ai toujours été gros. Alors ça ne date pas d’hier ! Le corps que j’ai aujourd’hui, je ne l’ai jamais eu auparavant ! En plus, je prenais des pilules pour mon diabète, ma pression et mon cholestérol. Je voulais éliminer ça de ma vie, parce que je me trouvais trop jeune pour mourir ! Pour un gars de 40 ans, prendre ces trois médicaments-là, c’est beaucoup. Mettons qu’en faisant le défi, je ne pensais pas perdre autant de poids.

Jean-Philippe a suivi le programme TRANSFORM OR d’une durée de trois mois. Il a perdu au total 30 livres de gras*. À peine un mois et demi après le début du défi, il a cessé de prendre ses médicaments. Depuis la fin de ce défi, il ne présente aucun risque de développer de nouveau ces maladies chroniques tant et aussi longtemps qu’il conserve ses nouvelles habitudes de vie.

Photo JPPelletier avec son entraineur

Il faut se faire aider !

J’ai toujours cherché à me dépasser. Le fait d’être encadré par un entraineur et une nutritionniste, ça aide beaucoup ! J’ai d’ailleurs, encore aujourd’hui, un entraineur et une nutritionniste que je rencontre régulièrement. Il (son entraineur) nous écoute, nous conseille, nous motive et j’en passe… Tu te sens apprécié, il croit en toi, il repousse tes limites et il est à l’écoute de tes besoins !

 Photo JPPelletier avec Madonna 2 2016

Mes 10 conseils pour réussir à maintenir son poids

  1. Continue d’aller au gym,sans te poser de questions. Quand tu pars travailler, traine ton sac de gym, ton lunch, tes collations. Même quand ça ne va pas bien… va au gym ! L’ambiance que tu retrouves au gym y est pour quelque chose ! C’est fou l’effet que ça fait d’avoir des gens qui t’accueillent. Le staff te reconnait, te dit bonjour. Tu ne te sens pas comme un numéro. Chaque fois que j’y vais, les employés m’encouragent, même les entraineurs quand ils ne sont pas avec un autre client, me donnent leurs trucs. Quand c’est rough au travail, tu dois laisser tes problèmes de côté à la porte du gym !
  2. Sois égoïste. Arrête de te fier à ce que les autres mangent ou font. Pour une fois dans ta vie, sois égoïste !
  3. Ça te prend ton entraineur et ta nutritionniste. Si tu savais ce que ça fait de savoir que quelqu’un t’estime et a confiance en tes moyens ! Il faut leur faire confiance, car je ne serais pas où je suis sans eux.
  4. Sois à l’écoute de ton corps. Si une journée ça ne tente pas d’aller au gym, tu peux aller faire une marche dehors, tu peux aller courir. Il y a d’autres activités que tu peux faire. Mais vas-y !
  5. Garde ton focus. Il y en aura toujours des tentations, mais ‘faut que tu décides. Même si l’entourage ne t’appuie pas, quand t’as un objectif en tête, il n’y a pas personne qui peut te l’enlever ! Le soir, mon chum mange encore ses biscuits au chocolat et moi je mange mes raisins !
  6. Cuisine et implique ton entourage. On ne peut pas faire ça tout seul ! Pour la préparation des repas, on peut faire ça ensemble.
  7. Permets-toi des gâteries de temps en temps. Une fois par semaine, le vendredi, je me permets des gâteries. Je vais au resto. Je mange ce que j’ai envie, je me permets un peu de cochonnerie, mais les six autres jours, je mange santé sans faute ! De toute façon, on dirait que je ne suis plus capable de manger aussi sucré ou salé qu’avant… et je suis content de ça !
  8. Le soutien de quelqu’un qui est passé par là (réseaux sociaux)! Pendant le défi, je jasais beaucoup avec les autres candidats et en particulier une autre candidate. C’est super d’avoir les oreilles et les conseils de quelqu’un qui vit ce que tu vis. J’ai envie de donner en retour ce que j’ai reçu ! (Jean-Philippe se fera d’ailleurs un plaisir de vous lire et de vous répondre, alors n’hésitez pas à communiquer avec lui par courriel à smyley1971@hotmail.com).
  9. Sois à l’écoute de ton corps si tu ne veux pas reprendre le poids perdu! Tous les jours, j’apporte mes lunchs et mes collations. Je prends toujours une collation avant d’aller au gym. J’adore les collations Zéro Diète, les fameux biscuits ! Avant le défi, je mangeais deux assiettes et un dessert. Aujourd’hui, je mange une assiette et beaucoup moins de dessert sucré. Mais j’écoute ma faim.
  10. Écris un journal. Tous les jours j’écris dans un journal comment je me sens, comment a été ma journée. Je mets aussi mes impédances (résultats de l’analyse de la composition corporelle – BODË), mes photos avant-après, etc. Ça me fait réaliser tout le chemin que j’ai parcouru.

Ce que je trouve encore difficile

L’ivresse mentale… Je suis encore gros dans ma tête ! Quand je magasine, je vais encore dans la section XX-large et dans le 40 de pantalons ! C’est fort le mental ! C’est fou, ça fait trois ans et je me sens parfois encore gros comme avant ! Quand je suis fatigué et qu’il me manque de motivation, c’est là où je me sens gros.

Mais il faut garder un souvenir de son ancienne vie ! Un morceau de linge, ça nous rappelle où on était.  Je me rappelle continuellement d’où je suis parti, où j’étais avant ce défi, qui a complètement changé ma vie ! Je suis fier aujourd’hui de montrer qui je suis ! C’est l’aboutissement d’un beau rêve ! Maintenant, quand je vais dans le sud, je n’ai pas honte de me mettre un beau costume de bain. Avant j’étais tellement complexé !

(…) Oui il y a des journées où je me lève et ça ne me tente pas d’aller au gym, de manger santé, mais je me dis que le meilleur reste à venir ! Je me suis rendu compte qu’il y aura toujours des épreuves. Il y en a tous les jours de la vie…, mais il faut s’y faire. Chaque jour, il faut faire des bons choix alimentaires, même quand ça ne va pas, on doit aller au gym, ça nous remonte ! Il faut croire en soi !

Je m’aime aujourd’hui !

Pendant et après le défi, j’ai pris conscience de tellement de choses, dont le fait que je ne reviendrai plus jamais gros, parce que j’ai trop souffert. Je m’aime tellement aujourd’hui Karine, tu n’as pas idée ! Il n’y a pas une journée où je me réveille sans me dire « eh que tu en as fait du chemin mon Jean-Philippe ! ».  Le plus beau cadeau que je me suis fait, c’est de me prendre en main. J’veux vivre longtemps !

Suite à sa perte de poids, Jean-Philippe a maintenant un objectif de prise de masse musculaire. Il a commencé sa perte de poids avec Maxime Nadon et continue de s’entrainer au Nautilus Plus de Cour du Roi, au centre-ville de Montréal, avec son nouvel entraineur Kevin Boily. Madonna Achkar nutritionniste, l’a également accompagné pendant ces trois années!

AVANT:

JP avant

APRÈS:

Photo JPPelletier de face 2016 (002)

*Clause de non-responsabilité : Notez que les résultats peuvent varier d’une personne à une autre. Nautilus Plus n’est pas responsable de la validité des propos énoncés dans ce témoignage.

Auteur
Karine Larose, M.Sc.

Kinésiologue et directrice des communications chez Nautilus Plus, Karine est chroniqueuse de mise en forme et spécialisée en motivation à l’entraînement. Auteure des livres Je me prends en main, Zéro Diète, Le Nouveau Guide Vivre Plus et 10-4 Perdre sainement 10 livres en 4 semaines, tous publiés aux éditions Trécarré, Karine est aussi la tête d’affiche de la série de DVD d’exercices intitulée 30 minutes par jour pour Vivre Plus. Karine effectue des chroniques à diverses émissions de télévision, de radio et dans plusieurs magazines et journaux. Elle est régulièrement sollicitée par les médias afin de donner son point de vue sur l’activité physique.


Le maintien, c’est un combat de tous les jours ! est un billet publié par Je me prends en main. Je me prends en main est un blogue qui vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Copyright © Je me prends en main 2016

Je me prends en main -Blogue