Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Me connecter EN
Services aux entreprises
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU
LE BLOGUE Nautilus Plus
Menu blogue

Des vitamines pour survivre à l’automne?

31 octobre 2019 - Par Maude Martinez

Temps de lecture 4 minutes

Plusieurs d’entre nous adorent l’automne, saison de la cueillette de pommes, des lattes à la citrouille et de l’Halloween. En revanche, le raccourcissement des journées qui l’accompagne nous plaît moins. Pour éviter la mauvaise humeur et le manque d’énergie associés à cette période, de nombreuses personnes sont tentées de prendre des suppléments alimentaires. Ces derniers sont-ils nécessaires ou est-ce que l’alimentation seule suffit ?

La priorité : l’équilibre dans l’assiette

L’alimentation reste la meilleure façon d’assurer un niveau d’énergie optimal et une bonne santé. Voici pourquoi les aliments surpassent les suppléments :

  • Un seul aliment donne accès à une variété de vitamines, de minéraux et d’antioxydants alors que les suppléments les isolent.
  • Les aliments sont plus abordables.
  • Il y a beaucoup moins de risques d’excès d’un nutriment avec une alimentation équilibrée qu’avec les suppléments.

Dans le même ordre d’idées, ces principes s’appliquent, peu importe la saison:

  • Manger trois repas équilibrés et des collations chaque jour.
  • Écouter sa faim, qui est le meilleur indicateur d’un manque d’énergie à venir.
  • Prioriser les sources de gras insaturés, dont les noix et graines, les poissons gras ainsi que les huiles végétales non tropicales.

Les alliés de la saine alimentation 

La vitamine D

Contribuant à la santé osseuse et à la santé générale, cette vitamine nous est essentielle. Elle est synthétisée par notre peau grâce aux rayons UVB. Or, en automne et en hiver, les risques de carence augmentent, car la période d’ensoleillement raccourcit et il est difficile de compenser avec l’alimentation. En effet, les sources importantes de vitamine D, c’est-à-dire le lait et ses substituts enrichis, les poissons gras et les jaunes d’œufs sont rarement consommés en quantité suffisante.

La dose recommandée se situe en général entre 400 et 1000 UI par jour, dépendant entre autres du degré d’exposition au soleil et de l’âge. Afin de connaître la dose adéquate pour vous, consultez votre médecin ou votre nutritionniste.

Le cas du rhume et de la vitamine C

Selon des études scientifiques, la vitamine C pourrait diminuer légèrement l’intensité des symptômes du rhume et en réduire la durée d’un petit 8 % chez les adultes, à condition d’en prendre avant l’apparition de la maladie.

 

Concernant les suppléments alimentaires en général, quelques populations vulnérables peuvent en bénéficier, en particulier les végétaliens, les aînés, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’allergies et intolérances alimentaires.

En cas de doute sur la nécessité de consommer des suppléments alimentaires, consultez une nutritionniste du Nautilus Plus.

 

Références :

Des vitamines pour survivre à l'automne? est un billet publié par Nautilus Plus. Le blogue Nautilus Plus vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Tous droits réservés © Nautilus Plus 2019

Articles de la même catégorie

Tout ce qu’il faut savoir sur la créatine!

Stratégies d’hydratation optimale pour coureurs

5 aliments peu transformés indispensables à votre cuisine

Le blé : Un ingrédient qui fait gonfler?

Incription à l'infolettre

INFOLETTRE

Icon emplacement

RÉSEAU DE GYMS AU QUÉBEC

TROUVER UN GYM
Icon entrainement

PASSEZ NOUS VOIR

DEMANDER MON ESSAI GRATUIT