Plus que ! 125$ de rabais sur l’abonnement annuel!
Trouver un gym Promotions Services aux entreprises EN
Programmes
Me connecter
Icone utilisateur
Essai gratuit
M’ABONNER EN LIGNE
Icone abonnement
MENU

Prenez Rendez-vous

Deux règles d’or en entraînement

man with dumbbell weight training equipment  gym

 

Le corps humain est une machine très complexe. Obtenir des résultats optimaux en un minimum de temps n’est pas une mince affaire. C’est pourquoi l’entraînement doit être bien planifié et doit respecter les limites du corps.

1. Principe de la surcompensation
Pouvoir effectuer le même effort avec plus de facilité ou plus d’effort avec le même niveau de fatigue dans les jours qui suivent un entraînement, voilà ce qu’est la surcompensation. D’abord, l’entraînement impose un stress à l’organisme et amène de la fatigue. Puis, le corps récupère afin d’augmenter ses capacités pour la prochaine fois où il aura affaire au même stress. Bref, la surcompensation, c’est le fait de s’améliorer de fois en fois.

Pour surcompenser, il faut s’entraîner pendant les journées où notre corps est le plus en forme et que nos capacités sont au maximum. Ainsi, on s’améliore au fil du temps et on obtient des résultats plus rapidement. Dans le cas contraire, on ne fait que maintenir nos acquis.

Prenons un exemple. Vous réalisez une séance d’entraînement de votre haut du corps très difficile le lundi. Selon votre programme, vous devriez répéter ces mêmes exercices le mercredi, mais vous êtes extrêmement courbaturé du haut du corps. Que faire? D’abord, pour surcompenser, il vaut mieux reporter cet entraînement et travailler d’autres muscles. Ensuite, il n’y a que deux solutions possibles : allonger les temps de repos entre les séances ou diminuer la charge de travail pour votre haut du corps. Dans tous les cas, un entraîneur personnel saura mieux vous guider de façon plus précise.

2. Principe de la récupération
Pour tirer tous les bienfaits de l’exercice, il faut prendre le temps de bien récupérer entre chaque séance. Ainsi, on obtient des gains considérables (surcompensation). Dans le cas contraire, une récupération insuffisante peut mener au surentraînement (décompensation).

Dans une démarche de perte de poids, l’idéal est de bouger plus et de manger mieux. La récupération prend alors beaucoup d’importance si on veut être en mesure de s’entraîner efficacement. Il devient alors essentiel de bien doser l’effort. Par exemple, au début, on peut alterner des séances difficiles avec des séances plus faciles pour éviter un excès de fatigue. Aussi, une alimentation adéquate avant l’exercice et la prise d’une collation nutritive après l’effort vous aidera à mieux récupérer et prévenir le surentraînement. Consultez l’article L’alimentation pré et post entraînement : essentielle pour plus de renseignements.

 

Par Mathieu Rousseau

———————————————————

RÉFÉRENCES :

– Costill, D., Wilmore, J. Physiologie du sport et de l’exercice (3e édition). Bruxelles : Éditions De Boeck Université, 2006.

Auteur
Mathieu Rousseau


Deux règles d’or en entraînement est un billet publié par Je me prends en main. Je me prends en main est un blogue qui vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l'entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé.
Copyright © Je me prends en main 2012

Je me prends en main -Blogue